- le syndrome Boom-Tchak: vous avez devant vous un magnifique sujet, une fleur quelconque, une pomme accrochée à son arbre. Surtout ne pas réfléchir, il faut dégainer son appareil, cadrer pleine poire et déclencher. Hop l'affaire est dans la boîte. Cette méthode, simple dans sa mise en œuvre, est pourtant d'une redoutable efficacité.

- le mode M: Les modes automatiques sont de nos jours tellement performants qu'ils en devient difficile de rater sa photo. Mais nous autres lecteurs éclairés qui lisons des revues spécialisées et consultons des sites techniques maitrisons la technique photographique. Autant la mettre à profit en utilisant le mode M, on ne pourra que s'améliorer. (on ne triche pas avec les modes semi-auto hein :) ).

- la tremblotte: s'appuyer contre un mur, régler sa respiration lors du déclenchement, tenir son appareil de la façon adéquate, maitriser la vitesse limite théorique (VLT) ... tout ça c'est démodé. Assumons de pouvoir prendre des photos presque nettes sur une pose de 1s.

- abuser du flash (intégré bien sur): Comment ça l'appareil refuse de déclencher et d'immortaliser le petit neveu qui souffle ses bougies d'anniversaire dans le noir ? Pas de problème, vous savez que vous avez un flash intégré qui vous sortira de toutes ces situations périlleuses.

- chercher le bon réglage: nos petits appareils sont tellement performants, ils offrent une multitude de réglages tous plus intéressants et inédits les uns que les autres. Prenez le temps de bien choisir tous vos réglages avant de déclencher, c'est important !

- contrôler chaque prise de vue immédiatement: Vous pensez que plus que la quantité, c'est la qualité qui compte. Et vous avez bien raison. Les écrans présents sur tous les APN numériques du monde vous permettent de contrôler précisément l'image que vous venez d'immortaliser. Prenez le temps de bien contrôler chaque prise de vue, là encore c'est important.

- conserver le réglage iso de la session précédente. Malgré l'utilisation du flash pour le gâteau d'anniversaire et pour optimiser vos chances, vous avez boosté légèrement la sensibilité de l'appareil en le poussant à Hi-3. Pas la peine de revenir à 100 isos, n'oubliez pas, qui peut le plus peut le moins.

- magnifier sa photo en post-traitement: Si les logiciels de retouche existent, c'est pour être utilisés, non ? Soyez créatifs, innovants, n'ayez pas peur de pousser à fond les curseurs. Le plus compliqué reste encore de trouver quel logiciel propose le plus de filtres et d'effets en tous genres. Surtout n'oubliez pas de parer votre photo d'un beau cadre et d'une belle signature bien visible.

- vous fumez en shootant ? Un peu de fumée sur l'image ne nuit pas à la santé.

- sur certains appareils, il est encore possible d'oublier le cache de l'objectif ...

- l'incontournable "oublier son appareil"

Enfin dernier petit conseil, en photographie, n'oubliez jamais que c'est l'appareil qui prend la photo. Plus l'appareil est cher, plus il vous offrira de possibilités créatives et vous permettra de mettre en pratique et mixer les conseils donnés plus haut. C'est un point tout de même loin d'être négligeable. Alors tous à vos porte-monnaie ! (heu éléctroniques, je ne prends que paypal ;) )